La politique en textes !

Nicolas Sarkozy : une chance pour le Front National
14 mai, 2010, 14:06
Classé dans : immigration,politique politicienne

Une idée souvent admise est que Nicolas Sarkozy fait du tort au front National et freine ainsi sa montée. Il est vrai que dans un premier temps, le fait d’avoir été ministre de l’intérieur en maniant le gros bâton a pu rassurer le bourgeois. Mais il ne faut pas se leurrer, sa personnalité médiocre, sans grandeur dans tous les sens du terme, finira par montrer ses limites, même si en politique parfois plus qu’ailleurs, la médiocrité a aussi ses atouts. On n’a affaire dans le fond qu’à un homme inculte, creux, sans épaisseur. Ceci n’avait pas échappé à un jeune étudiant américain qui l’ayant écouté avait déclaré déçu : « il y a quand même une tradition d’intellectuels parmi les hommes politiques français ». Son regard fourbe avec l’air de toujours penser être le calife à la place du calife fait plus penser à Iznogoud qu’au personnage sympathique du petit Nicolas, même si lorsque Nicolas Sarkozy est insolent avec Jacques Chirac, cela lui donne des airs de gamin mal élevé.

Après avoir piqué la place de Maire à Charles Pasqua, piqué la femme à Jacques Martin, qui était «son ami», certains se posent la question de savoir s’il va piquer la place à Jacques Chirac.

Son libéralisme primaire, son américanisme outrancier et son côté lèche-cul sans retenue ni vergogne finissent par froisser le Français. A force de se vanter de ne pas avoir une goutte de sang français (tout comme sa femme) cela finit aussi par insulter le Gaulois qui n’a pas encore totalement disparu dans notre pays.

Nicolas Sarkozy aime déclarer qu’il va à la messe en famille. A-t-il donc si peur que l’on croit qu’il soit juif, ou alors après avoir servi une bonne louche aux musulmans, veut-il ratisser large. Va-t-il déclarer un jour qu’il a une mère juive pour n’oublier personne ?

Actuellement la chose qui semble l’exciter au plus haut point est l’installation de l’Islam en France et le financement des mosquées par les français. Dans son livre il écrit : « Cela permettrait d’assurer un enracinement national et se protéger d’un certain nombre d’influences étrangères ».

Cette phrase dénote une inculture et une méconnaissance totale de l’Islam qui est par essence transnational. À l’heure de la mondialisation le financement des mosquées par les impôts des français empêchera-t-il les imams étrangers de faire leurs prêches et conférences dans les mosquées et les cassettes et CD islamistes de se diffuser via Internet ou autres moyens ? Croit-on vraiment que l’on aura des imams nommés et contrôlés par le Ministre de l’Intérieur et à la botte du gouvernement français ? C’est vraiment méconnaître la nature profonde de l’Islam et des musulmans qui appartiennent avant tout à l’Oumma la (Communauté des musulmans).

Un rapport de l’Assemblée Nationale écrivait : « Après avoir longtemps pensé que l’intégration dans la communauté nationale effaçait ou rendait secondaire tout autre sentiment d’appartenance, notre pays découvre aujourd’hui qu’il n’en est rien. Pour une partie des immigrés arabes en France, le sentiment d’identification et de proximité s’opère avec les ressortissants d’autres pays arabes et non avec la population au milieu de laquelle ils vivent ». Ce phénomène touche les plus jeunes nés en France.

La démarche sarkozienne veut faire croire que l’on peut contrôler l’Islam, à défaut de l’immigration, créer un Islam aseptisé.

La réalité sociale est pourtant tout autre : l’Islam via l’immigration va faire exploser la république si ce n’est déjà fait. La question qui se pose est celle-ci, pour encore combien de temps va-t-on pouvoir le cacher aux français ?

La cote momentanée que peut avoir un homme politique comme Sarkozy qui semble pourtant bien petit et léger comparé aux figures historiques qu’a connues la France traduit le désespoir que connaît notre pays.

On propose sans rire que financer les mosquées sera la solution, la pierre philosophale de tous nos maux nés de l’immigration.

Quel projet de société excitant pour tous les français de souche qui vivent encore sur notre sol !

Patrice GROS-SUAUDEAU


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

carnet de notes |
MICHELE HARDENNE |
Je suis un "écrit-rien" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Litteratures Negro Africain...
| NewsNora
| That's just the way it is